Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Objectifs lipidiques

Patrick C. Chenu Publié dans la revue de : Novembre 2016 Rubrique(s) : GRAPA

L’objectif lipidique est fonction du niveau de risque cardiovasculaire du patient. Les patients en prévention secondaires sont tous à “très haut risque”. Pour les patients en prévention primaire il faut calculer le risque à l’aide de la table “SCORE” sauf pour certains qui seront classifiés sans calcul vu l’importance des facteurs de risque cardiovasculaire ou des maladies associées . Le risque SCORE calculé sera modulé par le taux de HDL-Cholestérol, l’existence d’antécédents familiaux significatifs et d’autres paramètres physiques, biologiques et de mode de vie. En fonction de la classe de risque, l’objectif lipidique est défini ainsi que l’intensité du traitement pour y parvenir.

Lire plus

Prise en charge des dyslipidémies en matière de prévention cardiovasculaire

Olivier S. Descamps, Patrick Chenu Publié dans la revue de : Novembre 2016 Rubrique(s) : GRAPA

La prise en charge du profil lipidique en prévention des maladies cardiovasculaires a évolué au cours de ces 20 dernières années et chaque nouvelle recommandation apporte ses propositions pour améliorer encore le pronostic de nos patients. Les dernières recommandations de 2016 s’alignent assez bien sur celles de 2011 répétant l’importance de corriger d’abord le cholestérol LDL en utilisant en première ligne les statines. Les nouveautés consistent en une meilleure précision dans la définition des cibles pour le cholestérol LDL chez les patients à très haut risque et pour le cholestérol non HDL chez les patients à risque modéré. Elles renforcent également la nécessité d’associer l’ézétimibe à la statine pour atteindre ces cibles. Depuis quelques années toutefois, la bonne implémentation de ces recommandations se voit menacée par diverses polémiques remettant en question l’innocuité et l’utilité des traitements par statine. Enfin, avec l’arrivée de nouveaux traitements par anticorps monoclonaux anti-PCSK9, l’hypercholestérolémie familiale redevient un sujet d’actualité. Ces nouveaux traitements, en parallèle avec les traitements plus classiques, permettront d’enfin corriger les taux de LDL-C sévèrement élevés depuis la naissance de ces patients. Cet article introduit brièvement ces points avant leur examen plus détaillé point par point dans les articles suivant de cette édition du Louvain Médical.

Lire plus

Objectifs tensionnels chez l’hypertendu atteint d’une maladie rénale chronique

Jean-Philippe Lengelé, Alexandre Persu Publié dans la revue de : Novembre 2016 Rubrique(s) : GRAPA

L’hypertension artérielle est un facteur de risque cardiovasculaire majeur dans le monde.

En Belgique, l’insuffisance rénale chronique est principalement d’origine diabétique ou hypertensive. En cas de maladie rénale chronique, le traitement antihypertenseur a pour but de ralentir le déclin de la fonction rénale et de réduire la survenue d’évènements cardiovasculaires. Un objectif tensionnel <140/90-85 mmHg est recommandé chez l’insuffisant rénal chronique, avec un bénéfice additionnel probable à <130/80 mmHg chez les hypertendus présentant une protéinurie pathologique. Il est trop tôt pour juger si l’étude SPRINT va ramener la cible tensionnelle <120/80 mmHg chez ces patients.

Lire plus

Objectifs en prévention cardiovasculaire

Alexandre Persu Publié dans la revue de : Novembre 2016 Rubrique(s) : GRAPA

Fondé en 2007, le GRAPA (Groupe de Réflexion consacré A la Prévention de l’Athérothrombose) réunit des spécialistes des Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL) intéressés par le risque cardiovasculaire. Ses objectifs prioritaires sont d’une part de diffuser des recommandations de bonne pratique concernant la prise en charge du risque cardiovasculaire, en particulier dans ses aspects multidisciplinaires et, d’autre part, d’organiser des réunions destinées aux médecins généralistes et spécialistes concernant des aspects « brûlants » ou complexes de la gestion du risque cardiovasculaire.

Lire plus

XXe symposium du Centre de Pathologie Sexuelle Masculine (CPSM). Sexualité et pathologies cardio-vasculaires

R.J. Opsomer Publié dans la revue de : Octobre 2016 Rubrique(s) : Pathologie sexuelle masculine

Le symposium CPSM2016 est consacré aux troubles sexuels des patients souffrant de pathologies cardio-vasculaires.

Lire plus

Pourquoi les patients avec antécédents thrombo-emboliques veineux sous anti-vitamine K n’ont-ils pas droit aux nouveaux anticoagulants oraux ?

C. Hermans, C. Lambert Publié dans la revue de : Novembre 2016 Rubrique(s) : Hématologie

Formidable succès thérapeutique des dernières années, désormais remboursés dans un nombre croissant d’indications, les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) ou anticoagulant directs oraux (ADOs) s’imposent comme les agents thérapeutiques de premier choix pour les patients devant bénéficier d’un traitement anticoagulant oral.

Mots-clés

Maladie thrombo-embolique veineuse, anti-vitamine K, nouvel anticoaguilant oral

 

Lire plus

Accompagnement psycho-sexologique pré-implantatoire en cas de dysfonction érectile

Ch. Debois Publié dans la revue de : Octobre 2016 Rubrique(s) : Pathologie sexuelle masculine

En cas de DE résistantes aux traitements médicaux, une implantation chirurgicale d’une prothèse pénienne est une solution. Au CETISM, dans le service d’urologie du CHU de Liège, une prise en charge globale est proposée à l’homme et sa partenaire. Ils bénéficient d’une consultation psycho-sexologique préalable à l’implantation. Cette consultation permet de dépister les fausses croyances de l’homme et de sa partenaire, de repérer des éléments de psychopathologies chez l’homme, d’explorer les aspects relationnels, affectifs, cognitifs et érotiques susceptibles d’influencer l’issue psychologique de l’implant. Elle permet de compléter l’information relative à la prothèse et de repérer les ressources du couple à réhabiliter une intimité vivante après l’intervention. Cette entrevue antérieure à l’intervention permet d’optimiser la satisfaction post-opératoire.

Lire plus

Edoxaban (Lixiana®) : un nouvel anticoagulant oral ciblant le Facteur Xa au profit des patients en fibrillation atriale ou avec une maladie thrombo-embolique veineuse

C. Hermans Publié dans la revue de : Novembre 2016 Rubrique(s) : Hématologie

L’edoxaban (Lixiana®) est un nouvel anticoagulant oral inhibant le facteur Xa de la coagulation sanguine et récemment validé tant dans le traitement de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) que dans la prévention des accidents thrombotiques artériels liés à la fibrillation atriale non valvulaire (FANV). Cet article se propose de revoir les résultats des deux larges études (Hokusai-VTE et ENGAGE-AF) qui ont validé ce nouvel anticoagulant dans ces deux indications.

Ces études cliniques démontrent sans ambiguïté l’efficacité et la bonne tolérance de ce nouvel anticoagulant oral dans ces deux indications par rapport aux anticoagulants classiques. Elles établissent surtout le rôle d’une posologie standard de 60 mg d’edoxaban administrée une fois par jour et démontrent l’intérêt et l’efficacité d’une réduction à 30 mg par jour chez certains patients à risque d’accumulation. Cet article résume également les principales propriétés de l’edoxaban qui devrait s’imposer comme un agent anticoagulant prometteur pour les patients avec MTEV ou FANV.

Lire plus

Traiter la dysfonction érectile avec l’implant pénien

R. Andrianne Publié dans la revue de : Octobre 2016 Rubrique(s) : Pathologie sexuelle masculine

En cas de dysfonction érectile organique résistant aux traitements médicaux, l’implant pénien est une option de troisième ligne fiable, efficace et durable. Les complications sont bien codifiées et limitées en cas d’expertise urologique. Le nombre d’implantation belge est proportionnellement cinq fois inférieure à celui des USA. Ceci est expliqué par différents facteurs dont un manque de promotion et d’information des thérapeutes, un nombre limité « d’implanteurs » expérimentés et une ignorance des patients qui pourraient en bénéficier. La prise en charge globale de ce trouble sexuel fréquent traité par implant permet des taux de satisfaction élevés chez les patients et les couples.

Lire plus

Les cellules souches dans le traitement de la dysfonction érectile : où en sommes-nous aujourd’hui ?

E. Weyne, D. De Ridder, F. Van der Aa, M. Albersen Publié dans la revue de : Octobre 2016 Rubrique(s) : Pathologie sexuelle masculine

Aujourd’hui, la Dysfonction Erectile (DE) ne peut être traitée que symptomatiquement. La médecine régénérative, par administration de cellules souches, pourrait constituer à l’avenir un premier traitement curatif de la DE. Deux types de cellules souches ont été testées au stade pré-clinique sur des modèles animaux : il s’agit de cellules souches mésenchymateuses (stromales) isolées de la moelle osseuse et du tissu adipeux. L’administration de ces cellules souches a produit des effets positifs sur la fonction érectile dans différents modèles animaux. Dans les modèles animaux « aigus », par exemple : dans les troubles érectiles après lésion des nerfs caverneux, la prise de greffe et la différentiation n’ont pas été observés et les cellules souches sont supposées interagir avec le tissu « hôte » d’une manière paracrine. Dans les modèles de pathologie chronique, il semble clair que la prise de greffe et des facteurs paracrines puissent induire une amélioration de la fonction. Des essais cliniques sont actuellement en cours chez des patients pour démontrer ces effets bénéfiques observés chez les rongeurs. Si ces effets favorables se confirment, ils pourraient ouvrir une voie pour une large application de la technique des cellules souches et dès lors révolutionner le traitement de la DE.

Lire plus

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :