Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Hématologie

Occlusion du tronc porte amenant à une resection étendue de l’intestin grêle dans un contexte de pylephlébite compliquée d’un syndrome de thrombocytopénie induite par l’héparine

Mehdi Bsilat ¹, Daniel Leonard ², Sandy Van Nieuwenhove ³, Catherine Lambert ⁴ Publié dans la revue de : Septembre 2017 Rubrique(s) : Hématologie

Nous présentons dans cet article, un cas de diverticulite compliqué d’une pylephlebite entreprenant les veines porte et mésentérique. La pathologie a requis un traitement par anti-coagulants et antibiotiques. Dans le décours du traitement on constate une péjoration de son état clinique avec une extension du thrombus à l’ensemble du tronc spleno-mésaraique amenant à une souffrance intestinale majeure. Une large résection grêle a dû être réalisée, laissant en place une iléostomie. Des investigations biologiques permettront de mettre en avant un syndrome de thrombocytopénie induite par l’héparine, confirmé par des taux élevés d’anti corps anti-héparine/ PFA 4. De plus des tests moléculaires révéleront chez ce patient une mutation prothrombotique du facteur II.

A notre connaissance, ce cas est le seul présentant une résection grêle étendue suite à un HITT syndrome du réseau porte déclenché par la mise en place d'un traitement anticoagulant pour une pyléphlébite.

MOTS-CLés

Diverticulite, pyléphlébite, HITT syndrome, résection grêle, ischémie grêle, mutation prothrombine

Note: Texte en anglais

Lire plus

Nouveautés dans la prise en charge du Myélome multiple en 2017

Marie-Christiane Vekemans Publié dans la revue de : Février 2017 Rubrique(s) : Hématologie

L’introduction des nouvelles drogues –inhibiteurs du protéasome et agents immunomodulateurs- a considérablement modifié la prise en charge des patients atteints de myélome, et amélioré leur survie de manière significative. Cependant, le myélome reste une maladie incurable à l’heure actuelle, la plupart des patients présentant une rechute au cours de leur évolution et développant une résistance aux médicaments. Une meilleure compréhension des mécanismes biologiques à l’origine du myélome est à l’initiative du développement de nouvelles molécules comme les anticorps monoclonaux et les thérapies ciblées. Ceux-ci représentent un réel espoir de contrôler la maladie à long terme, et d’espérer à terme, chez certains d’entre eux, une guérison.

Lire plus

Pourquoi les patients avec antécédents thrombo-emboliques veineux sous anti-vitamine K n’ont-ils pas droit aux nouveaux anticoagulants oraux ?

C. Hermans, C. Lambert Publié dans la revue de : Novembre 2016 Rubrique(s) : Hématologie

Formidable succès thérapeutique des dernières années, désormais remboursés dans un nombre croissant d’indications, les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) ou anticoagulant directs oraux (ADOs) s’imposent comme les agents thérapeutiques de premier choix pour les patients devant bénéficier d’un traitement anticoagulant oral.

Mots-clés

Maladie thrombo-embolique veineuse, anti-vitamine K, nouvel anticoaguilant oral

 

Lire plus

Edoxaban (Lixiana®) : un nouvel anticoagulant oral ciblant le Facteur Xa au profit des patients en fibrillation atriale ou avec une maladie thrombo-embolique veineuse

C. Hermans Publié dans la revue de : Novembre 2016 Rubrique(s) : Hématologie

L’edoxaban (Lixiana®) est un nouvel anticoagulant oral inhibant le facteur Xa de la coagulation sanguine et récemment validé tant dans le traitement de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) que dans la prévention des accidents thrombotiques artériels liés à la fibrillation atriale non valvulaire (FANV). Cet article se propose de revoir les résultats des deux larges études (Hokusai-VTE et ENGAGE-AF) qui ont validé ce nouvel anticoagulant dans ces deux indications.

Ces études cliniques démontrent sans ambiguïté l’efficacité et la bonne tolérance de ce nouvel anticoagulant oral dans ces deux indications par rapport aux anticoagulants classiques. Elles établissent surtout le rôle d’une posologie standard de 60 mg d’edoxaban administrée une fois par jour et démontrent l’intérêt et l’efficacité d’une réduction à 30 mg par jour chez certains patients à risque d’accumulation. Cet article résume également les principales propriétés de l’edoxaban qui devrait s’imposer comme un agent anticoagulant prometteur pour les patients avec MTEV ou FANV.

Lire plus

NOACs et maladie thrombo-embolique veineuse: « Translating clinical trials into daily practice » by an international expert, Professor Giancarlo Agnelli

C. Lambert Publié dans la revue de : Septembre 2015 Rubrique(s) : Hématologie

Le traitement de la maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) s’est profondément modifié ces dernières années suite au développement et à la validation des nouveaux anticoagulants oraux (NOACs). Nos habitudes thérapeutiques sont en pleine mutation et une série de questions émerge, notamment au sujet de l’utilisation des NOACs dans la pratique quotidienne. Cet article, dans sa première partie, passe en revue les principales études cliniques ayant mené à la validation des NOACs dans la prise en charge de la MTEV. Dans la seconde partie, le Professeur Giancarlo Agnelli*, expert international, nous livre ses expériences et recommandations concernant l’usage des NOACs dans la MTEV.

Lire plus

L’ère des nouveaux anticoagulants oraux

M. Einhorn Publié dans la revue de : Juin 2016 Rubrique(s) : Hématologie

En février une table ronde au sujet des nouveaux anticoagulants oraux a eu lieu à Bruxelles, qui a vu des experts belges de différentes spécialités échanger leur point de vue avec le Pr Giancarlo Agnelli.

Lire plus

Nouveaux anticoagulants oraux et maladie thrombo-embolique veineuse : des essais cliniques à la pratique quotidienne

C. Hermans Publié dans la revue de : Juin 2016 Rubrique(s) : Hématologie

Les nouveaux anticoagulants oraux (NOACs) ou anticoagulants oraux directs (AODs) constituent sans conteste une des plus grandes innovations thérapeutiques des dernières années. Il s’agit d’une thématique d’intérêt majeur et pertinent que le Louvain Médical adresse régulièrement à travers des articles de synthèse, des recommandations pratiques ou des éditoriaux....

Lire plus

INNOVATIONS EN HÉMATOLOGIE QUE RETENIR DE 2015 ?

C. Hermans, C. Lambert, L. Knoops, M.-C. Vekemans, X. Poire, V. Havelange, L. Michaux, E. Van Den Neste Publié dans la revue de : Février 2016 Rubrique(s) : Hématologie

Dans la foulée des dernières années, l’année 2015 aura été pour les maladies du sang riche en développements et en innovations. Dans le domaine de l’anticoagulation, soulignons notamment la validation d’un antidote du Pradaxa® qui s’avère prometteur, la démonstration que le Facteur XI pourrait constituer une cible de choix des anticoagulants de demain et qu’une substitution par héparine de bas poids moléculaire n’est plus d’emblée requise chez tout patient en fibrillation sous anti-vitamine K devant bénéficier d’un geste invasif. Quant à l’hémophilie, l’effervescence scientifique concerne les nouveaux concentrés de Facteurs VIII et FIX à demi-vie prolongée et les thérapies alternatives court-circuitant le Facteur VIII telles qu’un anticorps bispécifique capable de mimer le rôle du Facteur VIII de la coagulation. Pour les maladies hématologies malignes, de nombreuses thérapies devraient à court terme révolutionner le traitement des leucémies et des lymphomes. Il s’agit d’innovations dans l’immunothérapie avec la validation de nouveaux anticorps, d’inhibiteurs spécifiques, et surtout des cellules T porteuses d’un récepteur chimérique. Alors que les bases moléculaires des syndromes myélodysplasiques sont de mieux en mieux comprises, le myélome multiple connaît une explosion de nouvelles molécules et aussi une nouvelle stadification de la maladie.

Lire plus

PRISE EN CHARGE DES PRINCIPALES COMORBIDITÉS CARDIOVASCULAIRES CHEZ LE PATIENT HÉMOPHILE

C. Tutus, J.P. Pelgrim, F. Thys, C. Hermans Publié dans la revue de : Octobre 2015 Rubrique(s) : Hématologie

L’espérance de vie des patients hémophiles s’est nettement améliorée ces dernières décennies.

Les patients hémophiles plus âgés développent outre les complications liées à leur maladie des comorbidités liées à l’âge. Comme la population générale, ils peuvent développer des pathologies cardiovasculaires ou néoplasiques auxquelles la communauté médicale n’a encore été que rarement confrontée.

Il s’agit donc d’un nouveau défi que de prendre en charge ces pathologies chez les patients hémophiles.

Cet article propose une revue de la prise en charge du syndrome coronarien aigu et de la fibrillation auriculaire chez le patient hémophile, deux pathologies fréquentes auxquelles l’urgentiste risque de devoir faire face.

 

 

 

Lire plus

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :